La Joconde, détournée au profit de la publicité

Depuis toujours, de nombreux publicitaires aiment s’approprier des oeuvres d’art, et la Joconde de Léonard de Vinci est de loin celle qui a été le plus détournée dans l’histoire de l’art comme dans celle de la publicité !

mona_lisa

La Joconde est probablement l’oeuvre d’art la plus connue au monde. En la détournant, les publicitaires détournent un symbole historique, font un clin d’oeil artistique et utilisent une référence commune.

De Luftansa à Head and shoulders ou encore Faber Castell ou Sony, la Mona Lisa nous vend des shampoings, des vêtements, de la nourriture et même des tampons !

C’est en 1950 que la Mona Lisa commence à devenir l’égérie d’affiches publicitaires, avec Luftansa qui l’utilise à la fois comme symbole parisien et artistique pour ses vols Paris non-stop.

71dl0t5diejl7n
Mais c’est dans les années 2000 que la Joconde devient star de la publicité, on ne voit plus qu’elle, elle est une réelle source d’inspiration des publicitaires. Elle devient le visage d’une série de produits aussi divers que variés.

Avant tout, Mona Lisa est un sourire énigmatique qui suscite l’admiration de tant de spécialistes. La crème Blistex protège ce mystérieux sourire des ravages du temps.

01-1

Mais la Joconde, c’est aussi une chevelure fragile et terne. Si Mona Lisa avait utilisé Pantene, elle aurait pu faire resplendire sa chevelure.

02-1

Faber-Castel et le Louvre l’utilisent dans une dimension artistique, classique et sobre.

20091123021641200197573

louvre_monalisa.thumbnail

La marque Pantone la décompose en références couleurs.

01_10

Playboy va jusqu’à censurer la Joconde !

07

Et le site de rencontre Allemand knowone va plutôt la mettre en couple avec Saint Jean-Baptiste.

08

Ainsi, la Joconde est une figure emblématique de la publicité qui a inspirée de nombreux directeurs artistiques. En utilisant une oeuvre d’art aussi connue, ils touchent un grand nombre de gens et confirment les dires d’Andy Wharol : “L’art, c’est déjà de la publicité. La Joconde aurait pu servir de support à une marque de chocolat, à Coca Cola ou à tout autre chose.”

graphicconverter-mona-lisa-small-18968

1110 sintra-toy-museum-mona-lisa-small-10434-1 119

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>