L’influence Roy Lichtenstein

Comme nous l’avons évoqué précédemment dans l’article sur Andy Warhol, le Pop-art a considérablement influencé la publicité.

Aujourd’hui nous traiterons l’exemple de Roy Lichtenstein. Célèbre artiste américain et figure emblématique du Pop-art pendant les années 1960, il est connu pour ses dessins inspirés de la publicité, de l’imagerie et des “comics”, il décrivait son style comme “aussi artificiel que possible”. Sa technique est caractérisée par des plans de bandes-dessinées, des cadrages cinématographiques sur des hommes et des femmes stéréotypés aux expressions extrêmement exagérées. Les traits sont simples et marqués par des contours noirs qui contrastent avec les couleurs éclatantes du reste du dessin.

Dans le travail du peintre américain, comme de vraies cases de “comics”, ces tableaux contiennent également des bulles pour faire partager les personnages.

lichtenstein-maybe-he-became-roy-lichtenstein

En 2012, l’agence parisienne Ogilvy réutilise les codes picturaux de l’artiste au profit de la marque Perrier, à l’aide de Joseph McDermott, illustrateur dans l’esprit de Lichtenstein. On y retrouve des dessins de femmes accompagnées de bulles de citation qui leur font dire “C’est fou ! Un Perrier avec des fines bulles”. Au premier plan, une bouteille de perrier dessinée est recouverte de quelques bulles. C’est une publicité qui a marqué l’esprit du consommateur par la reprise de cet art et de ce style connu de tous. En attirant le regard par son esthétique, ces publicités disposées dans le métro parisien ont également attisées la curiosité par ces dessins extrêmement ressemblant de Roy Lichtenstein.

39

En 2010, c’est Lacoste qui se démarquait en copiant le style “comics”. La campagne était composée de plusieurs visuels extraits du Pop-Art, où les personnages disaient, au travers des bulles, “Lacoste !!”.

Lichtenstein-Lacoste-publicite-1992

La marque est allée plus loin en proposant également une nouvelle collection aux couleurs franches du pop-art avec des T-shirts décorés d’onomatopées venus de la BD.

L’art influence continuellement la publicité et c’est un normal retour des choses que le Pop-art, lui même inspiré de la publicité, lui serve et l’inspire à son tour. En plus d’interpeller grâce à sa reconnue mondial, le style de Roy Lichtenstein, qui est extrêmement graphique, sert la marque en donnant un rendu esthétique, simple et un message clair et direct.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>